Création d’entreprise - plan marketing : par quoi commencer?

La création d’entreprise ne s’avère pas toujours être un fleuve tranquille, c’est pourquoi il est conseillé de planifier méthodiquement ce passage.

Les préalables d’une création d’entreprise plus sereine

En général, le lancement d’une entreprise émane d’une idée qui améliore un service ou encore un produit. De prime abord, cette recherche semble efficace, mais elle peut se montrer plus scabreuse qu’elle n’y parait.

En effet, vouloir s’attaquer seul à un marché signifie qu’il faut disposer de sérieuses ressources. Or, la plupart des entrepreneurs ne disposent pas toujours des moyens pour disrupter un secteur économique. La plupart des activités qui fleurissent reposent sur un modèle éprouvé. C’est-à-dire un modèle qui existe déjà depuis un certain temps. Par exemple, une boulangerie qui s’installe dans une ville de plus de 2 000 habitants à toutes ses chances de prospérer, sauf en cas d’une présence déjà nombreuse de concurrents.

Règle à retenir : n’inventez pas la roue et misez sur un modèle existant.

 Si des entreprises existent, c’est que des clients dépensent de l’argent dans ce secteur. Différenciez votre offre par quelque chose d’original et d’utile.

Les ressources : nerf de la guerre, mais aussi source de problèmes

On croit souvent que les ressources feront la différence au cours de la création d’entreprise. Certes, cet aspect garde toute son importance, mais la plupart des créateurs qui disposent de ressources infinies ne l’emploient pas toujours à bon escient. Aussi pour connaître son marché, il est recommandé de tester à petite échelle son offre avant d’investir massivement. Cette approche permet de se roder d’une part, mais aussi de connaître plus précisément les besoins de ses clients.

Pour préparer un plan marketing qui assure la réussite de votre projet, n’hésitez pas à vous former en la matière dans l’espace privé de la manufacture.  

Faut-il créer réellement une société ?

Pour élaborer un plan de création, il convient au préalable de vérifier si la création convient mieux que le rachat d’une entreprise. En effet, beaucoup de chefs d’entreprise cherchent des repreneurs sans vraiment trouver le profil idéal. Une entreprise à la vente, dispose déjà de trésorerie, des clients et surtout de données historiques après des banques pour créer de véritables effets de levier.

À cela, le rachat d’une entreprise n’est pas toujours aussi couteux qu’il ne parait. Les taux étant bas, et les modalités de transaction variées, il est intéressant de se pencher sur cette opportunité avant de créer purement et simplement une entité.

Étapes de création d’entreprise

Une fois votre projet étudié, vous pouvez approfondir votre plan marketing pour connaître les aspects financiers de votre activité.

Par exemple, il est intéressant d’étudier les forces et faiblesses internes et externes de vos produits. Pour le savoir, investissez un peu de publicité sur vos offres sur un site d’annonce pour savoir comment vos futurs clients réagiront.

Cette base permettra de connaître la meilleure situation géographique de votre entreprise ce qui impacte l’aspect social et financier du projet. Concrètement, si votre offre nécessite un placement en centre-ville, le loyer influencera le business plan, alors qu’un service à distance n’a que faire de cet aspect.

Attention.

Le choix du siège social peut impacter certaines situations, car les services publics ne se montrent pas toujours du même jour selon leur localisation.

À partir de là, le chiffrage de l’entreprise entre les charges et les produits laissera une idée sur la faisabilité du projet. Des adaptations seront évidemment à fournir dans cette étape.

creation dentreprise infogreffe

Votre budget campagne : premier budget de votre compte d’exploitation

Ne négligez pas les besoins commerciaux que nécessite le lancement d’une entreprise. La plupart les créateurs négligent ce poste de dépense. En général, la première dépense se dirige vers le client. C’est pourquoi vos produits doivent se monter toujours plus attirant, mais aussi reconnus. Pour ce faire, la promotion des produits s’avère impérative. En outre, vous devez non seulement être le décideur, l’apporteur d’affaires, le stratège dans le métier d’entrepreneur.

Pour mener à bien un projet d’entreprise, il convient aussi de savoir déléguer afin d’orchestrer un ensemble de missions dans le même temps. De cet esprit dépend la rentabilité de votre société.

Trouver davantage de ressources que de financement

Habituellement, lorsque l’on s’adresse à un expert en création d’entreprise, celui-ci vous oriente pour trouver des pistes de financement. Toutefois, il tient à s’attarder aux ressources plutôt qu’au financement. En effet lorsque l’on parle de finance, on pense immédiatement aux prêts d’entreprise. Or ce modèle semble risqué au démarrage surtout si rien ne garantit la réussite.

C’est encore plus vrai pour les créations qui se basent sur les compétences comme un consultant ou un freelance. Néanmoins, des dispositifs liés à la création peuvent vous aider comme les prêts garantis ou le crowdfunding. Dans certains cas, la recherche de capitaux par le biais de partenaires financiers peut aider à lever des fonds en provenance de sociétés de crédit.

Comment déclarer les statuts de son entreprise

Le CFE (centre de formalité des entreprises) se montre particulièrement efficace, surtout si vous réalisez le dépôt de vos statuts en ligne. Simple, et rapide un dépôt légal peut s’effectuer en moins de trente minutes.

Si plusieurs associés intègrent le projet, il est recommandé de procéder à la création d’une société (SARL, SAS). Toutefois, dans le domaine du marketing numérique plusieurs cas apparait où aucune structure ne co-existent entre les parties.

Chacun exécute des factures pour équilibrer les comptes tout en gardant une certaine autonomie. Pour éviter les éventuels problèmes juridiques, un professionnel peut aiguiller les partenaires afin de rédiger un solide contrat social. Pour ce faire, des modèles gratuits de statuts sont publiés au BPI.

Dans le même temps de la déclaration, le dossier est transmis à l’URSSAF et à l’INSEE pour notifier la création. Par la suite, les services fiscaux entament la procédure d’inscription à la TVA au cas échéant.

Que faire en attendant la création officielle de l’entreprise ?

Pour mener à bien ce plan, un chef d’entreprise sait qu’il dispose toujours de deux leviers pour augmenter ses revenus. Le premier vise à rendre son produit toujours plus attractif en l’améliorant. L’autre consiste à trouver de nouveaux prospects pour accroitre son chiffre d’affaires. Ne patientez pas la création officelle de votre entreprise pour vendre vos premiers produits.

Vous pouvez parfaitement facturer à vos clients pendant ce délai d’attente en apposant une mention « attente de création de Siret ». L’administration laisse six mois d’attente pour se mettre en règle.